...
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pour la petite histoire

Dans l’Antiquité, la plante est connue sous le nom de « Selenon », ou « plante de la lune ». À rapprocher de Séléné, la déesse grecque de la Lune.

Jusqu’à la Renaissance, le cèleri était employé non pas comme une plante potagère, mais comme une plante médicinale, pour ses vertus diurétiques et son action stimulante sur le système nerveux.

Vertus et bienfaits

Ses vertus médicinales sont nombreuses : les feuilles et les racines sont dépuratives, diurétiques, carminatives, stomachiques, tonifiantes. La plante est également censée être aphrodisiaque.

Le céleri est également riche en vitamine K et en nitrates qui se transforment en nitrites grâce à des bactéries de la bouche. D’après une étude , ces nitrites sont impliqués dans la vasodilatation et la fluidification du sang, ce qui améliore l’afflux de sang dans certaines zones du cerveau qui, avec le temps, sont moins perfusées. Une dose quotidienne de céleri peut potentiellement prévenir la démence et la baisse cognitive en améliorant cet afflux sanguin cérébral. Les effets sur la santé des nitrates et nitrites peuvent être également négatifs.

Avertissement
Un aspect rarement évoqué est sa propriété photo-sensibilisante en particulier pour les radiations UV. Les feuilles de céleri contiennent des furanocoumarines phototoxiques. Un contact prolongé avec la plante suivi d’une exposition au soleil peut provoquer des accidents cutanés. Les dermatites aiguës sont surtout observées chez les agriculteurs ou les employés des industries de transformation.

Les risques de phototoxicité après ingestion sont plus limités. Il est cependant parfois dangereux de s’exposer au soleil après avoir mangé du céleri, sous peine de subir de graves brûlures. La dangerosité est fonction de la dose consommée et de l’indice UV du moment.

En cuisine
Avant de cuisiner le céleri, il est important de bien le laver pour éliminer toute trace de saleté ou de poussière. Séparez les branches et lavez-les sous l’eau froide. Une fois propre, épluchez légèrement les tiges à l’aide d’un éplucheur pour retirer les fils fibreux qui pourraient rendre la dégustation moins agréable.

Il peut être cuisiné de différentes manières pour satisfaire toutes les papilles :

  • Cru : En apéritif, servez des bâtonnets de céleri accompagnés de houmous, de fromage ou de beurre d’arachide pour un apéritif sain et croquant.
  • En soupe : Ajoutez des tranches de céleri pour une texture agréable et une saveur délicate.
  • Dans les plats mijotés : Intégrez des morceaux dans vos sautés de légumes pour une touche de fraîcheur et de couleur.
  • En gratin : Préparez un gratin en le mélangeant avec de la crème et du fromage pour une recette réconfortante et gourmande.

Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ?

Dans la même rubrique :
Le thym
La réglisse
L'origan
La menthe poivrée
L'échinacée
La camomille
Aller au contenu principal