...
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La menthe poivrée

Pour la petite histoire

Son nom provient de « Minthé », une nymphe de la mythologie grecque transformée en fleur « poivrée ». Aimée par le dieu Hadès, elle est délaissée lorsqu’il enlève Perséphone. Après cette rupture, elle se met à critiquer la femme d’Hadès Perséphone. Cette dernière, folle de rage, la piétine avant de la transformer en menthe. Hadès, pour conserver le souvenir de cette nymphe, aurait donné à cette plante une odeur particulièrement entêtante.

Les Grecs et les Hébreux employaient la plante pour se parfumer tandis que les Romains en mettaient dans leur vin et leurs sauces. Leurs femmes mâchaient une pâte renfermant de la menthe et du miel pour masquer l’odeur du vin qu’elles buvaient en cachette, car la loi punissait de mort celles qui consommaient ce breuvage réservé aux hommes et aux dieux.

Vertus et bienfaits 

Les bénéfices pour la santé provenant de la menthe poivrée sont nombreux, tant au niveau physique que mental.

Le menthol présent dans la menthe poivrée aide à détendre les muscles du tractus digestif, calmant ainsi les maux gastro-intestinaux tels que les ballonnements, les gaz, les douleurs abdominales et les indigestions.

La plante a aussi un effet apaisant sur les voies respiratoires. Son arôme aide à les décongestionner et à soulager les symptômes du rhume, de la toux et de la congestion nasale.

Ses propriétés antispasmodiques et décongestionnantes sont mises à profit lors de nausées ou d’affections respiratoires.

L’application topique ou l’inhalation d’huile essentielle de menthe poivrée peut contribuer à atténuer les maux de tête et les migraines, grâce à ses propriétés vasodilatatrices et analgésiques. Celle-ci peut également aider à détendre les muscles, ce qui peut être utile pour soulager les spasmes musculaires et les crampes.

Enfin, chez les femmes le menthe poivrée augmente la montée de lait et favorise des règles régulières.

Avertissement

Stimulant la sécrétion de bile, la menthe poivrée est contre-indiquée en cas de calcul de la vésicule biliaire pour éviter une crise de colique biliaire.

Son huile essentielle est, quant à elle, à consommer avec modération. Son contact direct avec l’œsophage ou l’estomac, peut provoquer un reflux gastro-œsophagien et des brûlures, tandis qu’un surdosage peut conduire à une éruption cutanée, un ralentissement du rythme cardiaque et des vertiges nécessitant une prise en charge médicale rapide.

En cuisine

Possédant un goût plus fort que la menthe « verte », elle est utile pour parfumer les préparations cuites, les sorbets et les granités. Néanmoins, elle n’est pas conseillée pour préparer les rafraichissants mojitos.

En Grande-Bretagne, la menthe poivrée sert à la confection de quelques plats, notamment la mint sauce obtenue en hachant finement la menthe poivrée dans du vinaigre et du sucre. En Catalogne, elle est ajoutée aux soupes, aux salades et aux légumes.

Son huile est employée dans l’industrie alimentaire pour parfumer bonbons, dentifrices, chewing-gums, confiseries et boissons alcoolisées.

Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ?

Dans la même rubrique :
Le thym
La réglisse
L'origan
L'échinacée
La camomille
Le basilic
Aller au contenu principal