...
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le 8 mai 1945 commémoré dignement

Le 7 mai dernier, la Ville commémorait le 79e anniversaire de la fin de la 2nde Guerre mondiale en Europe, sur la Place Ferri de Ludre. Face au Monument aux Morts et sous un ciel mitigé, les Ludréennes et Ludréens présents ont pu assister au traditionnel hommage.

Ainsi, l’événement a débuté par la montée des couleurs par Cédric et Maloé, respectivement maire et 1ère adjointe du Conseil Municipal des Enfants. Il s’est poursuivi avec la lecture des messages officiels prononcés par Michel Henry, président de l’association local des anciens combattants, puis par Pierre Boileau, maire et porte-parole du Ministre des Armées et de la Secrétaire d’État aux Anciens Combattants et à la Mémoire. Maloé et Cédric ont rendu hommage aux 5 militaires ludréens morts pour la France lors de cette guerre en lisant leurs noms, inscrits sur le Monument aux Morts. Jade et Lina, également membres du CME, ont pris la parole pour lire les écrits de deux femmes dont la vie a été marquée, à jamais, par ce terrible conflit : Simone Veil et Germaine Tillion.

Ensuite, plusieurs personnes ont procédé aux traditionnels dépôts de gerbes. Sophie Mercier, adjointe déléguée, au nom d’Emmanuel Lacresse, Député de Meurthe-et-Moselle, mais aussi deux représentants de l’association locale des anciens combattants. Daniel Rusconi, vice-président du Comité local du souvenir Français et Pierre Boileau, accompagné de Véronique Ravon, 1ère adjointe. Après avoir observé une minute de silence, cette belle cérémonie s’est poursuivie avec le chant de la Marseillaise entonné par les enfants de l’école élémentaire Jacques Prévert.

La cérémonie s’est terminée par l’aubade de la Fanfare Stanislas de Nancy, avant que l’ensemble des invités ne rejoignent la salle Jean Monnet, où Pierre Boileau a délivré son traditionnel discours. Dans celui-ci, il a souhaité rappeler l’importance de rester unis et de ne jamais oublier : « Cet anniversaire que nous célébrons aujourd’hui possède un caractère universel et intemporel. Il doit nous rappeler que nous ne devons jamais céder à la facilité de la passivité et que devant l’adversité nous devons nous mobiliser. Aujourd’hui, le monde doit faire face à de nouveaux défis. Ils peuvent nous conduire dans bien des impasses, mais aussi, si nous savons les relever, nous conduire vers plus de progrès pour l’humanité. Alors sachons conserver le sens de ce jour et surtout n’oublions pas. »

Aller au contenu principal